Deux-Sèvres 

Fromagerie

de

SOIGNON

(SAINT-MARTIN-DE-SAINT-MAIXENT)

(79P)

historique

Cette laiterie coopérative, créée à la fin de l'année 1895, commence à fonctionner en juin 1896. Elle se situe dans un hameau choisi en raison de la proximité de la gare de Saint-Maixent à 2 km, ce qui permettra l'expédition du beurre produit à Paris, mais surtout en raison de la présence d' une source qui alimente encore l'usine actuellement. Les bâtiments d'origine abritent trois salles, une pour la chaufferie, une plus vaste pour l'écrémage et la fabrication, la dernière pour l'emballage. Une machine frigorifique est installée en 1909. Une caséinerie est annexée un peu plus tard à l' établissement. En 1932 (date portée) est bâtie une fromagerie spécialisée dans le lait de chèvre, agrandie et transformée en 1961. Un atelier de fabrication de poudre de lait Spray est aménagé en 1954. L'établissement se développe et prend la tête en 1962 du regroupement de huit coopératives sous le nom L'Union laitière des Deux-Sèvres, pour devenir en 1986 L'Union laitière régionale caprine. La fabrication de beurre cesse en 1985. Une unité d' emballage est édifiée en 1988. De nouveaux bâtiments sont édifiés concernant la réception du lait, l'égouttage des fromages et le conditionnement. Avec la fusion d' Eurial et de Poitouraine en 1994, Soignon entre dans la plus grosse coopérative laitière de la région pour laquelle elle est chargée de la fabrication de fromages de chèvre. En 2003, 90 millions de litres de lait y ont été transformés. En 1905, un beurrier, un chauffeur et un contrôleur travaillent sous le contrôle du comptable, et 21 laitiers collectent le lait. En 1988, 102 personnes travaillent dans l'établissement. En 2004, l'effectif est de 200.

Ses camemberts :
-coq79-101.jpg (64375 octets)        
 
 
 
 
Ses autres fromages :
         
 
 
 

 

retour