Charente-Maritime 

Fromagerie

de

THAIRÉ-D'AUNIS

(17AB)

cpa17-thaire56.jpg (89075 octets) CPA-Thaire4.jpg (47668 octets) CPA-Thaire7.jpg (50676 octets) Thaire-d-aunis-cpa08.jpg (56627 octets)

17-Thaire4541.jpg (55631 octets) CPA-Thaire5.jpg (35666 octets)
-CPA-Thaire8.jpg (62853 octets) CPA-Thaire2.jpg (44138 octets) CPA-Thaire1.jpg (47029 octets)
 

historique (1893 - 1970)



Laiterie coopérative fondée en 1893 par monsieur Roy fils pour la fabrication du beurre. Située au centre de ce beau pays d’Aunis, au milieu de vastes plaines couvertes de prairies aux herbages parfumés par la brise marine, la laiterie de Thairé-d’Aunis a toujours été classée au tout premier rang pour ses beurres, fromages, gruyère pasteurisé.

En 1900, 375 sociétaires fournissaient 1.548.473 litres de lait à la laiterie pour fabriquer 66.103 kilos de beurre.

La laiterie
est agrandie une première fois en 1904 par des bâtiments de servitude (date portée).

En 1905, le territoire de collecte s'étendait à Le Thou et en 1906 à Ardillières.

Une porcherie et une deuxième caséinerie, édifiées de l'autre côté de la route vers 1908 par la société de l'Ouest laitier, sont rachetées par la laiterie en 1921.

L'électricité complète l'énergie thermique vers 1912.

Dans les années 1920, le matériel comprend des barattes Simon de Cherbourg (Manche) et une écrémeuse Alfa Laval.


En 1921, elle fait partie des quatre plus grandes laiteries du département.

En 1926 est édifiée une chaufferie avec une cheminée circulaire en brique de 25 m de haut (aujourd'hui démolie) par la maison Buet-Pérochau de Nantes.

Puis en 1932 est construit un bâtiment abritant une salle de réunion (date portée), transformé plus tard en logement pour le directeur.

L'usine est partiellement rebâtie vers 1939 avec la reconstruction de la façade de l' atelier de fabrication de beurre, et l' achat de matériel neuf.

De 1939 à 1945, la fabrication de fromage, en plus de celle du beurre, supplante celle de la caséine ; on transforme dès lors l'ancienne caséinerie en atelier de fabrication de fromage frais d'abord, puis de fromage à pâte pressée de type emmenthal.

En 1954, elle traite en moyenne 25.000 litres de lait journellement, elle est présidée par M. Chaussat et dirigée par M. Auger.

Dans les années 1960, une ancienne porcherie devient séchoir à fromage et cave d' affinage pour l'Union coopérative agricole fromagère, la Petite Flandre.

Son activité cesse vers 1970, et depuis les bâtiments sont en partie loués.

Le lait provient des communes de Thairé d'Aunis, Croix-chapeau, St-Vivien, Yves, Ballon et Ciré d'Aunis. Le beurre fabriqué remporta de nombreuses médailles :
- 1894 médaille d'argent à La Rochelle, médaille de Vermeil à Rochefort
- 1895  médaille d'argent à Paris pour le concours général et médaille d'or à Paris pour le prix de la collectivité, et médaille de Vermeil à Tonnay-Charente
- 1897 diplôme d'honneur à Nice lors de l'exposition internationale...

 

 

Ses fromages:
-17AB-028.jpg (36502 octets) -17AB-027.jpg (22948 octets) 17-Thaire555.jpg (126544 octets) -17AB-029.jpg (82869 octets) -17AB-030.jpg (78124 octets)
3 ét. 2 ét.

Son beurre:

o

 

retour