Charente 

Fromagerie de

CHARMÉ

 

historique :

 

Suite à la crise phylloxérique de la fin du XIX° siècle, l’élevage a connu dans les Charentes un véritable essor dû à la compétence de migrants venus de Vendée et du nord Deux-Sèvres.

 

D'après le récit de Jean Bournier (voir référence du site Internet sur la carte postale), c’était déjà avant la guerre de 1914 que les parents de Paul Brunet avaient ouvert une laiterie et c’est en 1920, qu’Abel Guignaud et son épouse née Brunet, décident de mettre une laiterie en route dans les dépendances de leur habitation. Puis l’affaire, prenant très rapidement grande extension, ils s’installent dans des locaux beaucoup plus vastes dans la propriété actuelle de Gérard Clergeau.

 

En 1930, Monsieur Guignaud décide de prendre du recul, cède son entreprise à M. Fonteny.

Edmond Guéret, qui se sentait des envies de concret avait décidé d’ouvrir une laiterie le 1er septembre 1934 dans ses dépendances près de la route de Moussac. Il s’installe dans la propriété Guignaud secondé par Simone et James ses enfants, 

 
Séparément, Louis Raynaud et Prosper Vigné, ses beaux-frères, ouvrent, eux aussi leurs laiteries. Ainsi, jusqu’en 1954, Charmé aura connu conjointement trois laiteries.

Ses camemberts :

         
 

 

retour