Datation des étiquettes 

Cette page évolutive vous donnera quelques repères de datation

pour estimer l'ancienneté de vos étiquettes à quelques années près...

 
1857 Marques de fabriques. Le nom patronymique est érigé en marque sans obligation d'être présenté sous forme distincte. Le dépôt produit son effet pendant dix ans.
1887 Première étiquette de camembert ronde
20 déc. 1909 au 07 mai 1936

 SVCN



puis voir plus bas avec pourcentage
- le 08 mai 1936 -
Le S.V.C.N. (Syndicat des fabricants du Véritable Camembert de Normandie) se constitue à lisieux et décide de faire apposer ce timbre distinctif sur chaque étiquette...
     
     

 

(voir page spéciale S.V.C.N.)

 

1919

AOC : Appellation d'origine contrôlée - L'appelation d'origine contrôlée est l'expression d'un lien étroit entre un produit et son terroir (aire géographique délimitée, conditions de production définies de façon stricte). L'expression d'une culture locale.
46 fromages ont obtenus une AOC - Voir tableau des années d'obtention (exemple : 1983 pour le camembert)

 

25 mars 1924
A partir du 25 mars 1924, les fromages qui possèdent moins de 15 % de matière grasse, ou s’ils sont élaborés à partir de lait écrémé, se dénomment « fromages maigres ».


24 juin 1926 - 1er oct. 1937 

Marque déposée par le "Syndicat de L'Industrie Fromagère de la Haute-Marne".
 
31 déc. 1926 au 24 avril 1937



timbre ensuite rectangulaire, puis rectangulaire avec pourcentage séparé ou non jusqu'en 1954



voir plus bas
- avec pourcentage le 17 déc. 1937 -
Première étiquette déposée en 1926 proposant le timbre avec l'indication "Véritable Camembert du Syndicat des Laiteries Industrielles de l'Ouest", sans pourcentage de matière grasse.
 
 
 
16 mai 1927 Loi obligeant à faire suivre la dénomination du fromage et celle du département ou de la région de production.
28 février 1928

       
Timbre destinées aux fromageries adhérentes au syndicat "Pays d'Auge" basé à Lisieux.

Ce logo va perdurer, on le retrouve jusqu'en 1954 avec un pourcentage de matières grasses quelquefois détaché.
     


1936-1938



     

Vignettes "Pays d'Auge", les premières sont déposées en février, mai et août 1928. Une fromagerie comme Lepetit à Saint-Pierre-sur-Dives adhérente au S.V.C.N., ornait également certaines de ses étiquettes de ce logo "Pays d'Auge".
 
         
 
publicité de 1934
 


publicité de 1936 à 1938


publicité de 1951
   
03 octobre 1930

 
 


 La « Confédération Générale des Producteurs de Lait de Brebis et des Industriels de Roquefort » crée une marque collective, la « Brebis Rouge ».  
publicité de 1936
 
 
   
 
publicité de 1951 à 1961
 
publicité de 1962
29 octobre 1930
 
Marque déposée par le « Syndicat des Producteurs de beurre et de crème d'Isigny » pour tous produits de laiterie.
     
1931


logo ULAC


puis avec pourcentage
- voir 1951 -


En 1930, fut fondé le Syndicat ULAC (Union des Laiteries de l’Association Centrale) auquel les laiteries de l’Association Centrale ont adhéré. Le Syndicat des Laiteries Coopératives affiliées à l'Association Centrale des Laiteries Coopératives des Charentes et du Poitou avait notamment pour objet la création, le dépôt et la défense des marques destinées à donner aux beurres des laiteries syndiquées et ce, tant en france qu’à l’étranger, une garantie d’origine en même temps qu’à en certifier les conditions de fabrication. Axés sur le beurre, il fabriquèrent toutefois quelques fromages estempillés "ULAC".
Le Syndicat ULAC a suspendu ses activités en 1940 avec l’occupation allemande, et à la fin de la guerre, en 1946, l’Association Centrale reprit, avec son laboratoire, le contrôle de la qualité des beurres de ses adhérents. Des examens organoleptiques mensuels furent mis en place et un service fut créé pour suivre et redresser les fabrications défaillantes des laiteries. Ce service fut très actif dans les années 1955 à 1960 pour aider les laiteries à satisfaire aux normes exigées pour la législation sur le beurre pasteurisé... 
 ULAC
publicité de 1934
17 oct. 1932

Première étiquette déposée proposant le timbre avec l'indication "Fabrication Contrôlée des Coopératives Laitières" sans pourcentage de matière grasse. 
dès 1932
Le pourcentage de matière grasse doit être mentionné.
Pour mettre rapidement aux normes les étiquettes et changer facilement le taux de matière grasse, de nombreux tampons provisoires vont être utilisés, et cela pendant des années.
depuis le 23 nov. 1932
   
   
   
Date des deux premières étiquettes imprimées (Gervais à Paris) déposées à l'INPI (Institut National de la Propriété Individuelle) mentionnant un pourcentage de matière grasse, puis trois autres étiquettes (de l'Ariège) le 22 mai 1934, puis le 24 nov. 1934 (Mesnil-Mauger), le 6 janvier 1936 (Vieux Rouen/Bresle), le 28 février 1936 (Les Fourgs - Doubs), le 13 mars 1936  (Flangebouche - Doubs), ...puis un pourcentage mentionné une fois sur dix, en 1937 une fois sur cinq, et en 1938 une fois sur deux.
22 avril 1933
Première étiquette déposée avec cette vignette représentant les armoiries de la Normandie (sans pourcentage de matière grasse).
25 juil. 1933 à 1974


TURONA
publicité de 1951 à 1960

Le pourcentage se retrouve ensuite soit accolé au timbre, soit ailleurs sur l'étiquette.
- voir plus bas en 1951 -
Marque "Turona" déposée par le "Syndicat des Laiteries Coopératives de Touraine, Maine et Anjou".






turona 1936
publicité de 1936
 
 
1934 à 1938
   

puis avec pourcentage
- voir plus bas à 1939 -
Date de la première étiquette (connue et datée) avec le logo "Véritable Camembert contrôlé par l'U.L.S.".
logo ULS
05 juillet 1934
Marque déposée par le "Syndicat de L'Industrie Fromagère de la Haute-Marne".
 
26 juil. 1934

Première étiquette déposée avec le timbre "Véritable Camembert Extra" sans pourcentage de matière grasse.
26 juil. 1934

Première étiquette déposée avec le timbre "Garanti conforme à la loi du 6 février 1934" (sans pourcentage de matière grasse). Référence sans doute à la Loi du 29 juin 1934 relative à la protection des produits laitiers, sur le Journal Officiel du 1er juillet 1934 qui interdit d’adjoindre au lait tout autre produit.
03 avril 1936
Date de la première étiquette de l'INPI mentionnant un pourcentage de matière grasse dans un encart.
29 avril 1936 - 11 mai 1937

Date de la première étiquette de l'INPI mentionnant ce timbre label de qualité avec pourcentage de matière grasse garanti.
08 mai 1936 - 31 déc. 1937

SVCN

puis autre pourcentage
voir plus bas de 1937 à 1961
Date de la première étiquette mentionnant un pourcentage de matière grasse sur le timbre du syndicat SFVCN (pourcentage à l'extrait sec).
   
20 oct.1936


Depuis le décret du 20 octobre 1936, la dénomination « fromage mi-chèvre » est réservée aux fromages contenant au moins 25 % de lait de chèvre. L’étiquette comporte alors une bande jaune d’au moins 15mm de largeur sur laquelle sera indiquée la proportion de lait de vache.

Lorsque le fromage contient moins de 25 % de lait de chèvre, l’étiquette ne peut pas porter le mot « chèvre » (« lait de mélange » par exemple) , ni être accompagnée d’un signe faisant croire qu’il a été fabriqué avec du lait de chèvre.
20 oct. 1936 Le "Petit Camembert" ne doit pas dépasser 66 millimètres après affinage, et le décret précise qu'il ne peut s'appeler que "Petit Camembert". L'appellation "Demi-Camembert" s'applique à des camemberts partagés en deux suivant le diamètre et qui sont offerts aux consommateurs dans des boites en forme de demi-lune.
02 juin 1937

 
Date de la première étiquette de l'INPI mentionnant ce timbre avec un pourcentage de matière grasse. Ce timbre est réservé aux fromages fabriqués par la "Société Laitière des Fermiers Réunis" : Aunay-sur-Odon, Bayeux, Couliboeuf, Jort, Saint-Denis-de-Méré, Vaux-sur-Aure...
   
     
28 sept. 1937 à 1961




Timbre identique que l'on retrouve sur les étiquettes des fromageries adhérentes au syndicat SVCN :
- sur toutes les étiquettes en 1952
- une fois sur deux en 1958
- une fois sur dix en 1961
 

1937 : Date de la première étiquette de l'INPI mentionnant ce timbre du syndicat SFVCN : "45% matière grasse". De nombreuses variantes de ces timbres vont exister. Les pourcentages varient de 30% à 50%.
     
     
  
     
   
3 déc. 1937 - 14 mai 1940

  
Timbre déposé par le "Syndicat des Affineurs Expéditeurs et Producteurs de Véritable Reblochon" puis déposé à nouveau le 14 mai 1940 par M. Périllat Émile Amédée, à Annecy.
 
3 déc. 1937
   
Date de la première étiquette de l'INPI mentionnant ce timbre : "camembert fabriqué conforme à la loi" + matière grasse
17 déc. 1937

   

En 1938, très peu de logos sont rectangulaires
En 1951, presque tous
Date de la première étiquette de l'INPI mentionnant ce timbre : "Véritable Camembert du Syndicat des Laiteries Industrielles de l'Ouest" + matière grasse.
  
     
 
19 mai 1938
   
Date de la première étiquette de l'INPI mentionnant ce timbre : "Fabriqué en Maine-et-Loire" + matière grasse
1939 
Logo "Véritable Camembert contrôlé par l'U.L.S." + pourcentage.
    
26 juin 1940
Un décret du 26 juin annonce la réduction à 30% du taux de matières grasses des fromages. Le taux à 0% est réservé à l'armée.
31 juil. 1940

Mention de l'autorisation à vendre du fromage affiné.
4 sept. 1941 Le département Charente-Inférieure passe Charente-Maritime.
1946

 

Date de création de ce nouveau logo du "Syndicat du Véritable Camembert de Normandie" qui coïncide avec la création d'un service "contrôle qualité". Chaque fabrication des adhérents du SVCN est contrôlée tous les mois.

    
oct. 1948
Fin des rationnements à 30% de matières grasses pour les fromages dits "gras". Teneur à 40% autorisée.
1951 à 1954
ULAC avec pourcentage

ULAC
Syndicat ULAC (Union des Laiteries de l’Association Centrale) fondé en 1930 et regroupant des laiteries des Charentes et du Poitou. Le logo sans pourcentage existe depuis 1931, celui avec pourcentage au moins depuis 1951.
   ULAC-2  
1951 à 1974
Turona avec pourcentage

TURONA 4

ou avec pourcentage séparé
      
Marque "Turona" déposée en 1933 par le "Syndicat des Laiteries Coopératives de Touraine, Maine et Anjou". 
     
   TURONA 2  TURONA 3  TURONA 1
     
     
1952
 
Logo du syndicat de l'Union des Agriculteurs de Ligueil et ses Environs + pourcentage. 
21 avr. 1954
       
Arrêté définissant les codes des laiteries où chaque fromagerie possède son propre code : le numéro départemental et une lettre définie.
Ces codes ne sont pas obligatoires, si figurent sur les étiquettes les noms et adresses des fabricants.
1955

1955 : Création du comité national des appellations d’origine du fromage (CNAOF)

18 janv. 1955 Le département Seine-Inférieure passe Seine-Maritime.
9 mars 1957 Le département Loire-Inférieure passe Loire-Atlantique.
1959 Apparition des nouveaux francs, intéressant à connaître lorsque le prix figure sur l'étiquette.
1960
label rouge  

Label Rouge : Produits qui offrent une différence de qualité sur le plan gustatif. Leur fabrication doit respecter un cahier des charges et fait l'objet de contrôles réguliers.

10 oct. 1969 Le département Basses-Pyrénées passe Pyrénées-Atlantiques.
30 sept. 1971

La bande transversale bleue est obligatoire pour les fromages non définis dont l'aspect rappelle un fromage défini ou pour les fromages ayant moins de 40% de matière grasse.
1972 Code postal numérique à 5 chiffres.
1980
GENCOD
Code barre GENCOD (Groupement d'Etudes de Normalisation et de COdification). Le code barre indique la famille de produits, la marque, la référence, le colisage. Il est définit comme le système standard au niveau européen depuis 1997 (norme EAN 13).
Le numéro est à composer par le fabricant, il se compose de 13 chiffres :
- Les 3 premiers : pays de provenance du produit (300 à 379 = France).
- Du 3ème (du pays) au 7ème : le numéro de membre de l’entreprise participant au système EAN.
- Du 8ème au 12ème : le numéro d’article du produit.
- Le dernier chiffre : une clé de contrôle calculée à partir des douze premiers chiffres, elle permet de contrôler la validité du code-barres.
D'autres codes-barres débutent par le chiffre 2. Ce sont des codes-barres pour les produits comme le fromage à la coupe, ils sont temporaires et internes à la société qui emballe la barquette.
du 2 sept. 1983 à mai 2009
INAO CAMEMBERT
Les AOC existent depuis 1919. En 1983, le Journal Officiel confère le bénéfice de l'AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) aux camemberts, non obligés donc d'indiquer la provenance et la matière grasse. Les productions traditionnelles au lait cru sont reconnues et le logo est contrôlé et délivré par l'INAO.
déc. 1984

Arrêté d'après décret du 12 fév. 1973, obligeant l'indication des produits d'addition (soit par leur nom, soit par la numérisation décimale à 3 chiffres de la CEE).

La quantité nette, le lieu d'origine, le nom et l'adresse du fabricant, conditionneur ou du distributeur sont obligatoires. La date Limite de Consommation est aussi obligatoire sur l'étiquette ou l'emballage.

25 déc. 1985 Numérotation téléphonique à huit chiffres.
1990 Le département Côtes du Nord passe Côtes d'Armor
1992 La date limite de consommation est obligatoire.
1992
logo point vert
Le logo point vert : Symbole de l'Eco-organisme Eco Emballages. L’indication de ce symbole ne signifie pas que l'emballage est recyclable. Il indique que l'entreprise productrice de l'emballage s'est acquittée d'une redevance auprès d'Eco Emballage. C’est la garantie pour le consommateur que les industriels assument cette responsabilité.
1993 Les logos "Culture biologique" et "Emballage recyclable" voient le jour, mais ce dernier n'est pas obligatoire.
28 juin 1994
Ce code sanitaire, qui se présente dans un oval, est une marque de salubrité attribuée par les services vétérinaires. Ce numéro d'agrément prouve que la fromagerie répond aux normes européennes en matière de sécurité alimentaire.
18 oct. 1996 Numérotation téléphonique à dix chiffres.
1996 Appellation d'Origine Protégée (AOP) reconnue pour les camemberts.

1992 à 2010

 

Le premier logo de l'union européenne qui garantie les produits issus de l'agriculture biologique, entre en vigueur en 1992.
19 sept. 1999
LOGO AB
Règlement européen 1804/1999 qui concerne les productions animales. Ce label certifie que le produit est issu de l'agriculture biologique. Un aliment biologique est produit selon des méthodes respectueuses de l'environnement, détaillées par la réglementation.
Produits transformés : 95 % des ingrédients au minimum doivent être issus de l'agriculture biologique. Les aliments contenant entre 70% et 95% d'ingrédients biologiques peuvent indiquer : "x% des ingrédients d'origine agricole ont été obtenus selon les règles de la production biologique". La liste des ingrédients doit préciser quels sont les ingrédients concernés.
janv. 2004
CE
Le règlement n°853/2004 définit les règles d’hygiène qui s'appliquent à la transformation de produits d’origine animale. Une des conséquences  de cette réglementation est l’obligation d’agrément des établissements travaillant sur les denrées alimentaires d’origine animale. Depuis janvier 2004, F devient FR (France) et CEE est remplacé par CE (Europe). Les 8 chiffres correspondent au numéro d’agrément sanitaire attribué au site de production.
79 : le numéro correspond au département de la laiterie
276 :
le numéro INSEE de la commune où se situe la laiterie qui a stérilisé et conditionné le lait
001 : le numéro de l’établissement dans cette commune..
liste des établissements agréés

mai 2009 

Le logo AOP devient obligatoire à partir du 1er mai 2009. Il remplace le logo français AOC.
Appellation d'Origine Protégée.
C'est la transposition au niveau européen de l'AOC française pour les produits laitiers et agroalimentaires. Les vins et les spiritueux sont protégés au plan européen par un règlement antérieur. Ils gardent le signe AOC.
Depuis le 1er mai 2009, le logo européen AOP ou la mention littérale "Appellation d'Origine Protégée", est obligatoire sur les emballages de tous les produits bénéficiant du logo AOC français et qui ont rejoint la famille des AOP européennes.

1er juil. 2010 

AB 

Le logo AB européen met fin à la cacophonie qui règne sur le marché européen. Pour s'en prévaloir, les producteurs doivent respecter un cahier des charges. Il remplace le logo européen de 1992.
vers 2012
LOGO VEGAN
« Vegan Society » est une marque déposée depuis 1944. C’est le standard international pour les produits végans. Il garantit la non-utilisation de produit ou de sous-produit d’origine animale. Comme le logo AB (Agriculture Biologique), ces organismes évaluent les produits selon des critères de validation. L'origine des matières premières doivent être d’origines végétales, méthode de production, ingrédients utilisés en tant qu’additifs et ceux entrant dans les auxiliaires technologiques, process de fabrication (fermentation), types d’emballage (utilisation d’encres végétales, pas de colles composées de matières animales), etc.

Les dates de créations et de fermetures des fromageries ainsi que des imprimeries sont des précieux renseignements qu'il est intéressant de noter. Aussi je vous invite à vous rendre sur la page des imprimeurs pour trouver des compléments éventuels.

Pour dater une étiquette, on peut également se référer aux dépôts de marques de l'INPI (Institut National des Propriétés Industrielles), aux annuaires du lait, aux factures d'imprimeries, aux dates mentionnées quelquefois au dos des étiquettes... La datation des étiquettes dont les dépôts sont renouvelés tous les dix ans sont à prendre avec précaution, car ces dépôts étaient quelquefois renouvelés avec l'étiquette du précédent dépôt.

 © CNIL / réalisation Eric Delpierre

 retour accueil