Charente-Maritime 

Fromagerie

de

MARANS

(17AJ)

CPA-Marans1.jpg (42496 octets) CPA-Marans4.jpg (52919 octets) 17-Marans455.jpg (154980 octets) CPA-Marans3.jpg (44048 octets)
17-Marans454501.jpg (40872 octets) cpa17-marans42.jpg (92493 octets) CPA-Marans2.jpg (63042 octets)
   
           

historique (1881 - 1970)

La laiterie de Marans était, à son début, une laiterie industrielle. Elle fut fondée en 1881, par la famille Baron, dont le fils, Henri, lança le ramassage de lait par véhicule hippomobile et par bateau. De cette époque datent le bâtiment abritant le bureau, le magasin industriel et une partie des ateliers de fabrication. Deux maisons, situées à l'angle du quai et de la rue Evariste-Baron, y furent adjointes. En plus du beurre, on y fabriqua le premier fromage Edam du département.

Son étendue commerciale fut l’exportation des beurres sur l’Angleterre et par la suite elle orienta ses livraisons de beurre vers les colonies françaises en boites métalliques.

En 1897, la laiterie traite jusqu'à 20.000 litres de lait par jour.

En 1902, l'usine fut revendue au vicomte R. de Bresson, qui continua et amplifia les débouchés de cette laiterie vers les colonies, en beurre salé, mis en boites métalliques, ainsi que ses fromages sous vessies de porcs.

En 1905 50 employés travaillent à la laiterie.

En 1922, les agriculteurs de Marans, décidèrent de fonder une coopérative laitière et devaient construire une autre laiterie, si M. de BRESSON ne consentait pas à céder sa laiterie, comprenant qu’il avait avantage à le faire, il décida de céder sa laiterie aux agriculteurs de Marans. Ainsi fut fondée la laiterie coopérative de Marans.

Son fromage Edam fut exporté jusqu’en République Argentine et, par la suite, sur les colonies Françaises, sous vessies de porcs, moyen employé toujours dans les années 1950 par les Hollandais vers les colonies Françaises.

Dans les années 1950, la laiterie est partiellement reconstruite .


En 1957, avec 31 employés, elle fait partie des sept plus grandes laiteries coopératives d'Aunis. Fermée depuis les années 1970, elle subit de grandes transformations pour être reconvertie en logements.
  
 

Ses fromages :
-17AJ-05.jpg (32389 octets) -17AJ-02.jpg (20692 octets) -17AJ-06.jpg (45009 octets) -17AJ-07.jpg (24063 octets)
4 ét.
-17AJ-01.jpg (17141 octets) -17AJ-03.jpg (44271 octets) -17AJ-04.jpg (25709 octets) -17AJ-13.jpg (55031 octets) -17AJ-12.jpg (20691 octets)
4 ét. 2 ét.
17-Marans5589.jpg (157301 octets)

"La Pigouille", un fromage typique de Marans.

Son nom provient d'une longue perche avec laquelle les habitants

du marais poitevin poussent et dirigent leurs bateaux.

Il n'existe plus qu'un seul producteur de ce fromage, à Villiers-Couture. Il est désormais réalisé à partir de lait cru de brebis et non de lait de vache, et comprend 65% de matière grasse. La pâte de ce fromage est très tendre, à peine fleurie, légèrement pressée, et délicieuse.

7 ét.
-17AJ-15.jpg (53540 octets) -17AJ-11.jpg (24087 octets) -17AJ-16.jpg (84250 octets) -17AJ-08.jpg (28486 octets)
2 ét. 3 ét. (verte - rouge - jaune) 2 ét.
-jub-17-01.jpg (99430 octets) -17AJ-17.jpg (30887 octets) -17AJ-14.jpg (20495 octets) -17AJ-18.jpg (95856 octets)

Ses autres produits :

17-Marans454.jpg (49995 octets)
Documents, objets :
Le camion de la Coopérative de Marans en service sur les routes de Charente-Maritime. Le premier camion de ramassage en citerne de la Laiterie Coopérative de Marans.

 

 

  

    

 

retour