Charente 

Fromagerie de

BARBEZIEUX

(SAINT-MEDARD)

Laiterie du Guéry

historique 

 

D'après un mémoire de 1885, le domaine des Guérys a été acheté le 17 mars 1789 par Mr Boutelleau grand-père. Mr Boutelleau père prend l'administration du domaine en 1817, plante du blé, des vignes, se diversifie un maximum. En 1827, il inaugure une branche de l'agriculture complètement inconnue dans la région, des prairies artificielles et de l'élevage de bétail pour exploiter la viande et le lait. Un bâtiment faisant office de laiterie est construit. Un rapport de 1859 met en avant la propreté et la gestion de ce domaine de 43 hectares. Il est présenté sans contestation comme le mieux géré de tout le canton, avec un rendement sans égal.

    

 

C'est en 1868 que Edmond Boutelleau fils devient propriétaire du domaine des Guérys et continue à l'agrandir, à améliorer et diversifier les cultures. Il devance ainsi les gros problèmes dus au Phylloxéra. Il importe des méthodes danoises et suisses, et inaugure le traitement en grand du lait par les premières écrémeuses centrifugeuses Une production industrielle s'en découle, le beurre fin charentais rivalise avec le beurre breton et le beurre normand.

Un exposé de la propriété datant de 1877 détaille les animaux élevés dont 18 vaches laitières qui  permettent de fabriquer du beurre et du fromage. Le beurre est vendu 3 francs le kilo. Les fromages façon Brie sont vendus 5 fr. 50 c. l'un. Ils sont écoulés dans les villes suivantes : Barbezieux, Angoulême, Chalais, Chateauneuf, Jarnac, Cognac, Saintes, Tonnay-Charente, La Rochelle, Saint-Jean-d'Angély, Marennes, Pons, Saint-Genis-de-Saintonge, Mirambeau, Montendre, Jonzac, La Roche-Chalais... Les résidus de la fromagerie nourrissent 20 cochons. 

 

 

Ses beurres obtiennent la médaille d'or à l'exposition universelle de 1889 à Paris, et ses fromages dits de Hollande une médaille d'or au concours agricole de Paris en 1890. Est fabriqué également du Gruyère, du Brie, du Coulommiers et du Camembert. 

 

En 1897, lors d'une visite, la laiterie est décrite bien agencée, équipée d'une machine à glace. Elle traite jusqu'à 5000 litres de lait par jour. Le beurre et le fromage partent pour l'exportation.

 

Edmond Boutelleau, chevalier de la légion d'honneur, laisse la direction du domaine du Guéry vers 1905 à Albert Nouel, qui sera également maire de Barbezieux.

 

En 1917 : fabrication de 120 kgs de beurre par jour, il n'y a plus de fabrication de fromages.

 
Ses fromages :
     
  
       
 
Documents :

succursale près de Barbezieux

le-guery-16-31x27dediametre.jpg (21663 octets)

retour